L'oignon est l'une de nos plus vieilles plantes médicinales :
son bulbe que nous connaissons en général pour sa vertu aromatique est par dessus tout médicinale.

 


 

 

 

 

 

 

Un peu d'histoire concernant l'utilisation de l'oignon chez nos ancêtres ... ça vous dit?

 Autrefois, dans l'Égypte pharaonique, on vouait à l'oignon un culte spécial . En effet, après avoir sauvé la vie du fils de l'un des pharaons, il fut même considéré comme symbolisant l'éternité. Chez les Ouzbeks du Turkestan, on jurait sur un oignon.

Autrefois toujours, en Normandie, on enterrait un oignon en accord avec une personne porteuse de verrues. Lorsque l'oignon était tout à fait décomposé, les verrues avaient complètement disparu.


Tout au long des siècles, énormément de vertus médicinales lui furent attribuées.


 

 

 

 

 

Quelles sont donc les fameuses vertus de l'oignon?

Au fil des millénaires, il a servi d'antiviral, d'antiseptique, d'anti-inflammatoire, de diurétique, de laxatif, d'expectorant, de stimulant circulatoire, d'antirhumatismal, d'hypoglycémiant. Il est un fortifiant et est diurétique.
L'oignon était employé pour supprimer les engorgements mais aussi pour résoudre les oedèmes, combattre la cirrhose, la pleurésie, l'hyperglycémie et les inflammations du péricarde allant même jusqu'à soigner les hépatites, la cellulite ou les lumbagos et de résoudre l'infertilité féminine.

Il calme également les toux rebelles. Il fait mûrir abcès et furoncles en application. Il est préconisé traditionnellement cru pour les soins des brûlures, des aphtes ou des piqûres d'insectes et ... la chute des cheveux. En effet, le suc a été vanté contre l'alopécie par l'école de Salerne, mais, Messieurs, si vous êtes tentés de faire l’essai pour réduire votre tonsure de moine, pensez dans le même temps que la senteur de cette lotion capillaire sera quelque peu … disons...rustique !


Et puis petite perle de vertu : l'oignon se comporte même comme un véritable antibiotique notamment vis-à-vis du staphylocoque responsable des furoncles et de l'anthrax .


Alors, comment le consommer?

En herboristerie, les écailles du bulbe sont présentées desséchées, mais la plupart du temps c'est le suc frais qui est employé lorsque l'on veut s'assurer de bénéficier de ses vertus médicinales.

L'oignon est, cru ou cuit, de tous les plats, toutes les sauces : la soupe à l'oignon, reconstituant matinal des noctambules, la pissaladière niçoise ou le "zewelwaï" d'Alsace (tarte à l'oignon), la "goulache" de Hongrie (oignons revenus dans la graisse et le paprika) ou encore la confiture d'oignons, accompagnement raffiné des viandes. Aïe, aïe, aïe.. pas terrible pour notre santé! Par contre, les jeunes feuilles, tout comme la ciboulette, aromatisent à merveille vos plats.

 

Prenez l'habitude de parsemer tous vos plats avec de l'oignon. Il existe de l'oignon doux, jaune, blanc, rouge... en fonction de votre salade ou de votre plat, vous préfèrerez l'un à l'autre. et surtout, ne soyez pas chiche. Nous devrions, lorsque nous mangeons des plats cuisinés et afin de favoriser une meilleure digestion à ces plats souvent lourds, consommer une pleine poignée d'aromates en tous genres oignon y compris à chaque repas.

 

Souvenez vous donc que même s'il charge quelque peu l'haleine, l'oignon possède tant de vertus qu'il serait dommage de s'en priver.

 

 

Article élaboré par Stéphanie Tisserand
Hygiéniste Naturopathe - Professeur d'éducation de la santé

 

 

 

Encore + d'infos ou de conseils ?

ou

Inscrivez-vous à nos formations

 

Chaque astuce-santé n'est qu'une information naturelle qui ne règle pas le problème de fond. 
Chaque individu est différent. Un conseil personnalisé peut se révéler précieux.  

Les conseils présentés sur ce site ne remplacent en aucun cas la visite chez votre médecin.